La Loge maçonnique

 Loge du XVIII

L’histoire d’une loge, c’est l’histoire des hommes qui l’ont voulue, qui l’ont créée, des anciens qui l’ont composée pour qu’elle vive, des jeunes qui sont venus l’animer, lui permettant au fil des ans de l’étoffer, de l’animer et de la régénérer.

Chaque loge est unique car elle transcende les volontés de chacun, elle met tous ses membres au service de son harmonie et de l’épanouissement de ceux qui la composent. La combinaison des qualités et de la foi maçonnique de chacun lui donne son dynamisme, sa spiritualité et sa personnalité, que découvrent ceux qui nous rejoignent pour l’enrichir de leurs différences.
Tous contribuent ainsi à la construction de l’humanité qui nourrit notre idéal de fraternité. Les Francs-maçons qui nous ont précédés nous ont transmis un peu de leur regard sur l’homme et sur le sens de la vie, un peu de leur réflexion et de leur sagesse. Ce que nous avons reçu d’eux, il nous appartient de l’enrichir pour le transmettre aux plus jeunes qui nous suivent. C’est le sens de la tradition.

Nous gardons vivant dans nos coeurs le souvenir de ces hommes passés à l’Orient Éternel et de la profonde affection qui nous liait à eux, tissée au cours de plusieurs décades de travail en commun. C’est là que se situe la vraie trame de notre fraternité, ce lien de solidarité et d’amitié que nous souhaitons étendre à tous les hommes.

(C.C. – Extrait de nos archives)

Arthur Groussier